Tella-d teẓrigt tis 16 n tfaska n yennayer

Am leɛwayed-is, thegga-d Tddukkla Numidya n Wehran tafaska n yennayer, i d-yellan seg wass n 9 ar 12 janvier 2020. Iswi deffir leqdic n Tddukkla Numidya, d asfugel n useggas amaynut n yimaziɣen 2970, d ukemmel n teẓrigin n tfaska i d-tebda seg useggas n 2005, armi tessaweḍ ass-a ɣer teẓrigt tis 16. Niqal, ussan yezrin, ḥaren yiɛeggalen n tddukkla deg uheggi n usiher n useggas-agi, ladɣa tafaska yecban yennayer d leqdic meqqren.

Di lweqt ideg yuget umussu aɣerfan yeṭṭfen abrid s tikliwin, gar-asent tamdint n Wehran, d ayen i yeǧǧan leqdic adelsan ɣef teɣzi n useggas-a, ad yenqeṣ nezzeh deg waṭas n tamiwin. Maca, seld timliliyin i d-ijemɛen iɛeggalen n tddukkla ussan yezrin, ɣetsen ad kemmlen deg usfugel n yennayer, acku yesɛa azal, ɣas ma drus-iten ttawilat n uheggi i asen-yettunefken aseggas-agi.

Yella-d wahil d anesbaɣur

Yebda wahil ass-nni n aram 7 yennayer 2020 ɣef 11h, s temlilit d tɣamsa deg Uxxam n tddukkla, syin azekka-nni n, 8 deg waggur i deg-i nella, ɣef 14h, d asenṣef s yinebgawen i d-yerzan seg waṭas n twilayin d ureṣṣi n temsikent deg tzeqqa n Midyatik. Ass n amhad ɣef 11h 30, yella-d usunẓu unṣib s terbaɛt n yiḍebbalen d uneḥḍur n wudmawen n yidles, ma ɣef 14h, nwala-d asarag deg tnedlist n Katidral, ɣef yisefra n Ccix Yeḥya Awasif akked kra seg umezruy d tgemmi n yennayer, d wamek qqimen yimaziɣen ar ass-a n wussan sseḥbibiren fell-as.

Ma tameddit n wass, ɣef 17h, deg Uxxam n umezgun n Wehran Ɛebdelqader Ɛellula, tella-d tmezgunt “Muḥ Terri”, i d-yessenked M.Letrec i d-yerzan seg TRB n Bgayet. Ass wis sin, 10 deg waggur-a ɣef 10h, d tuffɣa n yinebgawen ɣer Santa Kruz. Ma d tameddit, dima deg Midyatik, d taẓuri i warrac, s usezri n tmucuha d yisura n teqbaylit. Deg wass n 11, llan-d yisaragen ɣef tmeslayt n At Ɛebbas di tmura lɣerba sɣur uselmad asdawan di Wehran Dr Karim Waras. Deg yiḍ, deg usensu n Belgayed, d imensi n yennayer di lxaṭer n yimttekkiyen d yinebgawen akked tmeɣra n useggas amaynut 2970 ɣef 23h.

Deg wass ukuẓ, lḥedd, d tuffɣa deg yizenqan n temdint, d usekfel n kra n yidgan inmazrayen s lmendad n umnir imerri n tddukkla Bel Horizon, syin d asnaz n yidlisen s ubuddu sɣur yimyura, ar deqqal tella-d tmeddit n tmedyazt di TRO.Syin, ɣef 17h d ccna sɣur kra n trebbuyaɛ tiqbayliyin, d ccna n tlawin n At Snus, syin tuɣal tejmilt i umeɣnas Ǧamal Benɛuf d usali n yirmad s tukci n warrazen i yimttekkiyen.

I usmekti, ɣef teɣzi n wussan n tfaska, llan-d yisikwan (ateliers) n uselmed, aɣmis d usmel n tddukkla deg internet, timucuha, igelmusen n Ayrad n At Snus deg tzeqqa n Midyatik. Akken daɣen, i d-yettili yal iḍ usiwel n tmedyazt, n ccnawi d uẓawan deg usensu n Belgayed.

D tajmilt i Ǧamal Benɛuf

Deg kraḍ n yiseggasen-aya yezrin, yal mi ara d-yeḥḍer yennayer deg Wehran, tettfaraṣ-it Tddukkla Numidya s tririt n tejmilt i kra n wudem i d-yefkan i yidles amaziɣ. Seld mi rran tajmilt i baba-s n Nna Mekyusa, tameṭṭut i d-ittheggin seksu n yennayer segmi bdant tfaskiwin, ilindi d amyaru, argaz n tsekla Abdellah Haman iwumi tuɣal tejmilt, aseggas-a d nnuba n umyaru d umeɣnas Ǧamal Benɛuf, i d-imudden war cceḥḥa i teqbaylit s wayen yura d wayen yeqdec, deg uḥric n tsekla, amezgun d uselmed n tmaziɣt s tmaɣzelt (volontariat) i wazal n 15 iseggasen, ladɣa imi yuḍen sin-a n yiseggasen yezrin.

D asteɛref diɣen akken ur ifeccel ara u ad iẓer belli ayen iga i tmaziɣt ur iruḥ ara deg ulac. Yumer nezzeh s tejmilt-a, nesteqsa-t ɣer taggara, dɣa yenna-d “ Tanemmirt i yimeddukkal-nneɣ deg tddukkla Numidya ɣef usmekti-a, umreɣ ayendin s tejmilt-a, ssarameɣ ad iliɣ uklaleɣ xerṣum ula d cwiṭ seg waṭas n wazalen i yi-ttgen, akken daɣen i ttmenniɣ ad tili ugar tdukli gar leqbayel i izedɣen berra i tmurt n leqbayel”.

Khaled Achoui

Asfugel n Umenzu n Yennayer


Ilmend usfugel n useggas amaynut amaziɣ « Yennayer 2970 », tiddukla tadelsant
« NUMIDYA », tsuddes yiwen n wahil d amerkanti seg 09 ar 12 yennayer 2020 di tzeqqa
« Midyatik » di tnebḍit n Wahran. Deg wahil llant-ed aṭas n tsihariyin : tidak n yisɣunen


akked tqendyar n Leqbayel, tasihart n yinaffaren n Ayrad s ɣur tiddukla « Tala n Tusna » n Tizi
Wezzu akked tiddukla « Ayrad » n Bni Snus. Llan diɣ wid id ixedmen tasihart n yifarisen
iqburen ama d zzit uzemmur, tament, tiɣawsiwin n ufexxar, tiflewtin iccudden ɣer usentel

(Amezruy, Adles, Tasekla,…), azenzu n yidlisen s ubuddu. Anecta yakk d aseḥbiber ɣef
tgemmi adelsan.
Yennayer, d aggur amezwaru n useggas ɣer yimaziɣen. D ansay yellan deg waṭas n temnaḍin
n Tmazɣa. D tameɣra taɣelnawt tunṣibt. D acu kan, asfugel d umager n Yennayer, yemgarad
seg temnaḍt ɣer tayeḍ.
D amedya, tamnaḍt n Bni Snus di Tlemsan, deg Umenzu n Yennayer, xedmen yiwen wurar
ideg slusun i walebɛaḍ agelmus igan am yixef n yizem daymi i as-ssawalen Ayrad. Urar-agi,
itekk sebɛa wussan.
Deg tmurt n Leqbayel, d amedya, Amenzu n Yennayer, d tagnit ideg d-ttemlilin wat-uxxam.
Tiwaculin akken llant, ttgent imensi n Yennayer seksu s sebɛa n yisufar d uyaziḍ. Yal wa s
umur-is, ula d wid yunagen, ɣas ulac-iten deg uxxam ass-nni, amur-nsen, yella. Imir-nni,
tettemlili tasa d way turew.
Yennayer, d ass n tumert, d ass yettufaraṣen, yuɣ-d aẓar seg umezruy n yimezwura-nneɣ,
tasuta tettaǧǧa-t-id i tayeḍ.
‘’ A wi ibudden yennayer,
Tafat i medden merra.
Yal afrux, ad yefferfer,
Deg tmurt i tdel leɛnaya.
Tudert, ad tebnu ɣef liser,
Akken nnan yimezwura.’’
Chanez Daḥlal

Discours de l’association Numidya à l’occasion de Yennayer 2970

Au nom de tous les membres et les sympathisants de l’association Numidya, je vous dis :Azul fell-awen /Salam älikum.

Ilmend n useggas amaynut 2020 d Yennayer 2970, nessaram ajuggeg i tmurt n Lezzayer, lehna, tazmert d tudert n liser i wegdud azzayri, i wegdud amaziɣ anda yella.

Nous meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité à toutes et tous les Algériens, à tous les Imazighen du monde où qu’ils soient et à tous nos amis.

Yennayer est une tradition populaire ancestrale célébrée depuis la nuit des temps dans les quatre coins de notre pays et dans toute l’Afrique du Nord. Il semble que cette fête est ancrée d’une manière très profonde dans la région de l’ouest de l’Algérie à travers notamment le célèbre et le grand carnaval d’Ayrad.

Cet événement a été préservé jalousement par la population de Béni Snous (Tlemcene)et se propage d’une manière très encourageante partout en Algérie et ailleurs vu sa force et sa profondeur à la fois spirituelles, esthétiques, identitaires, philosophiques, anthropologiques et autres.

En effet, yennayer est une manière très civilisée et très artistique d’aspirer à une vie meilleure, de bonne augure pour la nouvelle année  et c’est une manière d’aspirer à une terre plus fertile, à plus d’abondance agraire et plus de prospérité pour une vie heureuse.

A Oran, il suffit de faire un tour au marché de la nouvelle ville ou a la bastille pour voir l’engouement des familles oranaises, à l’occasion de Yennayer, pour le Marché consacré à cette occasion. Cela permet de constater l’ampleur de la célébration de cette fête agraire dans notre ville.

L’association Numidya, qui a pour objectifs la préservation et la promotion du patrimoine immatériel amazigh, a participé depuis sa création, à la valorisation de cette tradition millénaire. A cet effet, elle a organisé plusieurs manifestations culturelles et artistiques à l’occasion de Yennayer mais en 2006, elle a choisi de lancer le Festival de Yennayer. 15 éditions sont organisées depuis grâce à la participation de personnalités, d’artistes, d’artisans, de scientifiques, des quatre coins de l’Algérie mais aussi grâce à la participation de plusieurs associations, institutions et autorités comme La Wilaya d’Oran, l’APW et l’APC d’Oran, la DJS, La Direction de la Culture.

La sage décision de répondre à une longue revendication qui a demandé beaucoup de sacrifices est une décision sage qui honore notre pays. Cette reconnaissance de Yennayer et de tamazight a permis de consolider encore davantage la fraternité des Algériens.

Mettre les moyens nécessaires pour une meilleure célébration de cette journée de Yennayer ne peut qu’être essentiel pour cette Algérie meilleure à laquelle nous aspirons tous.

En dépit des moyens mis en place pour célébrer Yennayer à Oran, force est de constater qu’il y a des insuffisances, notamment en matière de prise en charge des participants qui permettrait de donner une dimension nationale à la célébration de Yennayer à Oran. En effet, l’association Numidya a toujours œuvré pour faire participer les 48 wilayas dans la célébration de Yennayer à Oran, mais, malheureusement, l’objectif n’a pu être atteint pour l’édition de cette année (2970) en dépit du nombre important des wilayas participantes.

Mesdames /Messieurs

Yennayer cette année coïncide avec le mouvement populaire des algériens qui aspire à plus de liberté et de droit. Les algériens expriment leur souhait de vivre pleinement leur droit civique, identitaire et culturel. L’association numidya adhère à ce mouvement en particulier pour donner plus de valeur à l’identité, la langue et la culture Amazigh.

La célébration officielle de yannayer pour cette année semble très timide par rapport au deux dernières années suite à son officialisation comme une fête nationale, à cette effet l’association numidya sollicite des autorités de la wilaya d’Oran de donner plus d’importance à cet événement pour refléter davantage les tradition et les pratique ancestrale de la société oranaise et algérienne d’une manière générale.

Mesdames /Messieurs

La promotion de la langue et de la culture amazighes avance à l’échelle nationale notamment après sa reconnaissance comme langue nationale et officielle en 2016. L’enseignement de tamazight se généralise dans les quatre huit Wilaya. A Oran, 09 enseignants assurent déjà l’enseignement de cette matière ce qui est une chose positive. Mais, nous estimons que ce nombre est largement insuffisant pour une ville comme Oran qui est, faut-il le rappeler, la capitale de l’Ouest algérien. Mais aussi le caractère optionnel de cette matière ne va pas encourager son développement en privant aussi une large partie des apprenants de son apprentissage.

Mesdames /Messieurs

L’édition de cette année est dédiée à un grand homme qui a tout donné pour la culture amazigh au niveau de la ville d’oran : Monsieur BENAOUF Djamel est un grand militant de la cause amazigh depuis sa clandestinité dans les années 80. Membre fondateur de l’association numidya en 1990 il a initié l’enseignement de tamazight à l’association, il est aussi romancier en langue tamazight avec son roman celebre ‘timlilit n tɣermiwin’, il s’est penché aussi dans le domaine de théâtre dans son expression amazigh en montant quatre pièce de théâtre avec la troupe tigawt d wawal sans oublier aussi qu’il est aussi poète de l’expression amazigh avec plusieurs recueil

Actuellement sa situation de santé est critique nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Tanemmirt

Nous remercions tous les partenaires ayant contribué à la réussite de cet événement en particulier la wilaya d’Oran, l’APC, la DJS, les associations, les artisans et bien sûr les bénévoles de l’association et les autres qui ont sacrifié de leur temps pour la mise en place de ce programme.

AseggasAmeggaz/yennayer 2970 Ameggaz

P/ L’AssociationNumidya :

Directeur

Mohand Cherif Mesbah yewweḍ leɛfu n Rebbi Steɛfu di lehna ay ameɣnas

Mohand Cherif Mesbah yewweḍ leɛfu n Rebbi ass n wačer (lḥedd) 06 Magu 2016. Iḥuza-t waṭtṭan n turin aseggas aya, yennuɣ mgal lehlak, 01lameɛna, m lḥeqq tessawel-d, yewweḍ-d lajel-is. Ad t-yerḥem Rebbi, iga-yas amkan di lǧennet, yazen-d ṣṣber i yimawlan-is, i warraw-is, i yessetma-s d watmaten-is, i yimeddukal d wid akk i t-iḥemmlen.

Aṭas n yelmeẓyen ur t-nessin ara, ayen i ɣ-idemren i wakken ad d-naru fell-as kra n wawalen-agi, i wakken ad nessulef i wid ur t-nessin ad ẓren yella. I wakken daɣen ad as-nerr tajmilt, xerṣum d tazamulant, imi d awwar ad t-id-nesmekti. Tatut d ayen icemten, yenna Lwennas : « Win umu tt-tekkes ccfaya, ulayɣer littkal fell-as ».

Mohand Cherif Mesbah d mmi-s n temdint n Wehran, deg irebbi n Miramare, ul n temdint n Lbahya i d-yekker. D mmi-s n Dda Messaoud Umesbeṭ, ameɣnas ameqqran tmaziɣt, ad fell-asen yeɛfu yerḥem. Tamsalt n Lezzayer uzekka d tmaziɣt d timsal tigejdantin di twacult. Dɣa,d ayen yeǧǧan yessi-s n Dda Messaoud d warraw-is d imeɣnasen meḥsub akken ma llan.

Ufraren-d si taddart n Belɛeggal, taɣiwant Iɣil ɛli, i d-yefkan aṭas n yimeɣnasen n tmaziɣt di temdint n Wehran.

Tessufeɣ-d tiddukla sin wuṭṭunen n yiwen weɣmis i wumi tsemma « War isem ». Deg uheggi n yeɣmisen-agi yettekka s waṭas, ladɣa tama yuran s tefransist. Iɣmisen llan ar tura, uran s ufus. Uṭṭun amezwaru d tira-s d tirni, uṭṭun wis sin d aḥric yuran s tefransist.

Deg useggas n 1994, asmi yendeh uɣunzu n uɣerbaz ɣef tmaziɣt di tmurt n Leqbayel, yella ger imezwura i d-yesnulfan MCB n Wehran. Aṭas i yeqdec deg-s, yuɣ lḥal, netta di tsertit, tettunefk-as, ad t-yerḥem Rebbi. Yeqdec ula deg ukabar n RCD di tallit-nni.

Asmi tekcem tmaziɣt s aɣerbaz unṣib, d netta i d-yeffɣen d aselmad n tmaziɣt amezwaru s talɣa tunṣibt dagi di Wehran netta d yiwen ilemẓi i yessekcem yid-s.

Ttekkan di tannant i d-yellan di Benɛeknun, deg unebdu n useggas n 1994. D tannant i s-yessulfen ad iger asurif ameqqran deg unadi di tmaziɣt.

Tirmit-ines tamezwarut n uselmad tella-d di tesnawit n Ben Badis. Yeṭṭef acḥal d iseggasen ur neẓri amek, imi, imasayen i d-yezgan ɣef leqraya di temdint n Wehran d tesnawit n Ben Badis ur d wid iqeblen ad tili tmaziɣt di Wehran.

Ssulin-as tasawent, yuli-tt alarmi d ayen ur tzemmer rruḥ, iserreḥ. Iserreḥ acku, leqbayel di Wehran, ladɣa widak-nni i yettsuɣun s lqedd n taɣect-nsen « Anwa wigi, d Imaziɣen », ur stufan ara neɣ ur walan ara ilaq ibeddi s yidis n yiwen umeɣnas am wa.

Yella ger wid i d-yeḥyan tiddukla tadelsant Asirem iɣef d-yezga Dda Abdellah Hamane xerṣum i kra n tallit akken, am wakken i d-ssufɣen yiwen wuṭṭun n tsella « Tidmi tamirant » netta d kra imeddukal.

Ikemmel anadi d leqdic ɣef tmaziɣt, lameɛna, i yiman-is kan, ulac ttawil ad d-yessufɣen kra din ad iwali tafat.

S waṭas n wessemḥissef i d-nenna awalen-agi imi tamettant n Mohand Cherif d lexṣara tameqqrant i tmaziɣt.

Nbudd-as rreḥma d lǧennet lɛednan. Ad t-yerḥem Rebbi.

Houari Bessai

Communiqué de presse

Les activités de l’association culturelle Numidya d’Oran ont comme objectif principal, la sauvegarde et la promotion de langue et la culture amazighe dans toutes ses composantes.
Depuis sa création en 1991, les membres de l’association Numidya activent continuellement, pour la concrétisation de ces objectifs, à travers l’organisation de manifestations culturelles comme celle de Yennayer, symbole d’un héritage millénaire de toute l’Afrique du nord, de l’animation de conférences-débats, le développement de l’enseignement de la langue amazighe, l’encouragement de productions littéraires dans ses diverses formes : l’édition de livres, de journaux, de revue, de contes, la réalisation de pièces de théâtre, la traduction d’ ouvrages, etc.

Pour la concrétisation de ces programmes, l’association Numidya figure parmi les 18 associations porteuses de projets qui ont bénéficié d’une subvention de l’Union européenne dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la protection et la valorisation du patrimoine culturel en Algérie. Cette subvention couvre 90% du financement des activités du projet proposé par l’Association. Cet important projet qui s’intitule « Utilisation des nouvelles technologies pour la participation à la sauvegarde et à la promotion du patrimoine culturel immatériel de l’oralité amazighe », vise la concrétisation de quatre actions importantes : premièrement, la création d’une plate-forme numérique, qui sera valorisée sous forme d’un dictionnaire multilingues (amazigh/français/Arabe/Anglais). Elle sert essentiellement à sauvegarder et à centraliser le travail de collecte entamé depuis des années au sein de l’association Numidya (proverbes, devinettes, expressions de la langue, lexiques par domaine, toponymie) avec des entrées riches en termes de fonctionnement de la langue. En outre, cette plate forme sera extensible à d’autres supports comme les Smartphones, les tablettes et sera ouverte à d’autres plate-formes et applications.
Deuxièmement, l’élaboration d’un site de l’enseignement online qui répondra aux besoins d’apprentissage de la langue amazighe, exprimés par plusieurs populations cibles, qui n’ont pas la possibilité de suivre des cours présentiels dispensés par des associations ou des institutions, et au manque de supports pédagogiques pour les enseignants et les apprenants.
Troisièmement, l’élaboration d’un journal numérique en ligne qui se voudra un espace, pour vulgariser l’écriture en langue amazighe, pour encourager les plumes à expression amazighe, pour apprendre la bonne pratique de la langue, et comme support d’enseignement pour les enseignants et les apprenants et pour les différents praticiens de la langue amazighe.

En enfin, l’action « conte », comprend l’illustration et l’édition de quatre contes sur un support papier accompagné chacun par un CD multimédia. Cette action se veut de collecte et de valorisation du patrimoine amazigh, un support de lecture pour les enfants et pour l’enseignement de la langue amazighe (parlé et écrit), car incluant le texte et la narration en Tamazight et leurs traductions en Arabe et en Français. Grâce aux outils sur l’internet qui seront présentés dans ce projet, il sera possible d’avoir accès à un ensemble de sites pour apprendre ou améliorer son niveau en tamazight ; du dictionnaire en ligne, qui permet de trouver la traduction exacte des mots et des expressions, aux cours online, puis au journal numérique ainsi qu’aux contes, il sera donc possible à la fin de ce projet, d’apprendre tamazight à domicile et où l’on soit.

Au cours d’une période de 18 mois, durée impartie pour la concrétisation du projet, les membres de l’Associantion Numidya d’Oran ambitionnent de mettre les nouvelles technologies au service du patrimoine culturel immatériel amazigh sous forme de plates- formes documentaires numériques pour sa sauvegarde et sa promotion. Pour ce faire, ces quatre actions seront accompagnées, de plusieurs activités sur le terrain, ayant un impact sur la population, à l’image de la collecte de richesses, des connaissances et du savoir-faire, que transmettent les veilles personnes d’une génération à une autre ; de l’organisation d’ateliers d’écritures et des formations sur l’utilisations des sites internet, ainsi que des spectacles théâtraux pour les enfants. Cependant, la réalisation et la réussite de ces actions , ne sont possibles qu’avec conjugaisons de plusieurs efforts, et l’implication de plusieurs parties prenantes, à l’instar du Haut commissariat à l’Amazighité, de la direction de la culture, la Direction de la Jeunesse et des Sports, et le Théâtre Régional, la direction de l’éducation nationale de la wilaya, structures relevant de la ville d’Oran et de la société civile.

Tameɣra n Yennayer 2966 di Wehran

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=154963565354557&set=g.613216248721269&type=1&theater

Thegga-d tiddukla tadelsant Numidya n wehran, yiwen wahil d amerkanti ilmend n tezrigt tis-11 n tfaska n yennayer 2966 s lmendad n tneɣlaft n yedles, aseqqamu unnig n timmuzɣa, lwilaya n wehran, aseqqamu aɣerfan n wilaya APW, aseqqamu aɣerfan n tɣiwant APC, tanmehla n waddal d ilemẓyen DJS, tanmehla n yedles n wehran.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1549632152021265&set=g.613216248721269&type=1&theater

Ahil i d-thegga aseggas-a tiddukla Numidya, d win i d-yugmen seg waṭas n taɣulin, si 13 lwilayat n tmurt, ansi i d-ruḥen yemttikkiyen, am yal aseggas tiɣremt n midyatek n wehren tcebbeḥ-d s inebgawen-is i d-yeglan s myal ṣṣenɛa d tɣawsa, tcebbeḥ am teslit akken ad tmager anekcum n useggas amaziɣ ajdid, taqendurt, aẓref, afexxar, tifelwitin, tiẓerbiyin, mačči d yiwet n tɣawsa a d-yader win i d-yezzin i temzikent.

Ass amenzu d Amhad 07 Yennayer 2016 :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1281251811900823&set=g.613216248721269&type=1&theater

ugar ɣef temzikent yeddan 3 wussan si 09 n ṣṣbeḥ ar 6 tmeddit ,

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1281251791900825&set=g.613216248721269&type=1&theater

asunẓu n tfaska i d-yellan s iḍebbalen d terbaɛt n qeqabu, akk s tilin n igensasen n tedbelt n temdint n wehran i d-yezzin akk i tɣemmar n tfaska. Awal n usunẓu n tfaska sɣur uselway n tidduka Numidya akk d imassayen n tedbelt n wehran.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1549632105354603&set=g.613216248721269&type=1&theater

Tameddint d asarag-askasi i tessermed Massa Ferruǧa usmer, akk Mass Ḥamid Bilek, M.Hassan Halouane akk d Mass Yusef Merraḥ. Deg wexxam ilemẓiyen n Belgayed  d timlilit n tmedyezt, ssyin  truḥ              terbaɛt seg yemttikkiyen d imassayen n tfaska d tiddukla Numidya rzan s axxam n twacult At weɛrab Ssaɛid anda i tbedd Nna Mekyusa akk d terbaɛt n tlawin i uheggi n seksu n Yennayer, am yal aseggas, aseggas-a wesḥissef d ameqqran i nufa amɣar n baba-s n Nna Mekyusa di sbiṭar yuḍen ad nedɛu Rebbi a s-d-yazen ḥellu, u ad iḍewwel di leɛmer-is, akken akk tawacult Nna Mekyusa teldi-yaɣ-d tiwwura n wexxam s unecreḥ. Ad iketter Rebbi di tmital-is.

Ass wis-sin n Sem 08  Yennayer 2016 : d ass n tmeɣra

ṣṣbeḥ d tuffɣa n imettikiyen ar teɣremt n Bay, ssyin d tiwin n seksu seg wexxam n At weɛrab ssaɛid ar tzeqqa n Midyatek, asečči n seksu i medden merra,  Karnaval n Ayrad d terbaɛt iḍebbalen, akk d qerqabu .  asezri n tmucuha s tmaziɣt, taggara ad tekfu s tmeɣra n iḍebbalen. Ar yiḍ a d-tili temlilit d axemmem ɣef yimal n tfaska n Yennayer deg wexxam n ilmeẓyen n Belgayed yakk d temlilit tanaẓurt.

Ass wis-tlata n Sed 09  Yennayer 2016 :  

ṣṣbeḥ d tuffɣa n imettikiyen ar Santa Kruz, tameddit d amezgun akk d terbaɛt n Tiwrirn si larebɛa at iraten, s tceqquft « Muḥend u ceɛban » di tzeqqa umezgun n wehran, tameddit tanaẓurt deg wexxam n ilmeẓyen n Belgayed yakk d temlilit tanaẓurt, ssyin ad tendeh tikli ar lezzayer ssyin ar ssṭif, d tikli i d-ihegga useqqamu unnig n timmuzɣa akk d tneɣlaft n yedles si 10 ar 13 yennayer 2016.

Ahil yettkemmil di tesdawit n wehran  akk d yeɣrem n inalmaden n Belgayed si 13 ar 15 Yennayer 2016.

Taggara n yermad ad tekfu s tmeɣra n ccna ass 15 Yennayer 2016 di tzeqqa n ssaɛada

Publication contes Kabyle

Dans l’objectif de sauvegarde et promotion du patrimoine immatériel, L’association Numidya a publié deux contes pour enfant en kabyle avec le soutien de la DJS d’oran.

les contes sont accompagnés de cd multimedea avec une possibilité de sous-titrage en français et en arabe

les produits sont disponibles au vente au niveau de l’association et bientot dans les librairies de kabylie avec un prix soutenu.

pour savoir plus sur les projets de sauvegarde du patrimoine consulter la page projets patrimoine

couverture couverture

contact

adresse : 05 Rue Amrani Ali (ex Monteaubon) Oran
email : Rubrique contact
tel/fax : 213 41 33 66 33
Mbl : Président (Said) 213 770 41 13 63 / VP (Akli) : 213 770 42 02 58

Apprentissage de tamazight pour adultes

 

 

Inscription des apprenants avant le 28 Novembre 2015, délai de rigueur

Inelmaden-1Affiche_Alphabétisation en tamazight-1

Dans le cadre du dispositif d’alphabétisation en tamazight pour adultes initié par le Haut Commissariat à l’Amazighité en partenariat avec l’Association Algérienne d’Alphabétisation «IQRAA», et suite à la confection d’un manuel de référence destiné aux enseignants chargés de l’apprentissage de tamazight pour adultes, les personnes désireuses de suivre les cours de tamazight sont priés de transmettre la fiche d’identification avec un extrait de naissance par fax ou email avant le 28 Novembre .

Adresse : Haut Commissariat l’Amazighité.19 Avenue Mustapha El-Ouali (ex. Debussy), Alger
Tél : 023 49 06 98 / Fax : 023 49 06 84
contact@hca-dz.org / www.hca-dz.org

Oran/ Association Culturelle Numidya

adresse : 05 Rue Amrani Ali (ex Monteaubon) Oran
email : numidya@yahoo.fr
tel/fax : 213 41 33 66 33
Mbl : Président (Said) 213 770 41 13 63

Manuel d’alphabétisation « Ad lemdeɣ tamaziɣt »

L’ouvrage intitulé « Ad lemdeɣ tamaziɣt » est une traduction/adaptation du manuel d’alphabétisation en arabe intitulé « je m’alphabétise avec la culture de la citoyenneté » (أمحو أميتي بثقافة المواطنة) produit par l’Association Algérienne d’alphabétisation Iqraa. Le manuel traite de certaines thématiques telles que l’algérianité et la citoyenneté. L’ouvrage (ou le manuel) est destiné en premier lieu aux personnes analphabètes qui veulent apprendre tamazight, d’où l’intégration de leçons de syntaxe et d’orthographe. C’est un passage obligé pour apprendre à écrire et à lire en tamazight.
L’ouvrage est composé de deux grandes parties : la famille- société et L’Etat-Nation Algérienne. Ces deux parties sont suivies d’un lexique des concepts utilisés. Dans chaque partie, il y a des cours, chaque cours est divisé en trois axes : Expression, Orthographe et Syntaxe. L’ouvrage contient 35 cours pour la première partie et 17 pour la deuxième